Vous vous êtes surement déjà posé la question pour plein de sujets différents, sous des aspects différents. Par exemple, pourquoi payer 500 à 1000€ un logo, quand le graphiste n’a rien d’autre à faire que d’imaginer et dessiner ? Pourquoi payer des centaines d’euros un cliché d’un photographe qui n’aura eu qu’à appuyer sur le déclencheur ? Pourquoi payer jusqu’à 200€ la formulation d’une ration alimentaire pour votre animal alors que vous avez l’expérience de nourrir, vous, votre famille ou votre animal et que vous n’avez qu’à répliquer des schémas supposés ?

Allons voir en détail ce que cachent ces tarifs…

Des connaissances et du temps

Si nous avons la chance de vivre dans un pays qui offre des possibilités d’études satisfaisantes par rapport à d’autres, tous les cursus ne sont pas concernés, et la nutrition animale en fait partie. C’est d’ailleurs sans doute une des raisons pour lesquelles il peut être mal perçu de se voir proposer des prestations payantes pour un tel service, car l’absence de cadre officiel ouvre la porte à tout un tas de pratiques, payantes ou gratuites, fiables ou non, et c’est entendable, car cela résulte en réalité de la méconnaissance de ce dont est fait le tarif qui vous est proposé. Si l’on souhaite faire les choses correctement, les connaissances à acquérir avant de proposer un service fiable et éthique sont colossales, et surtout, résultent d’un investissement personnel au moins identique. A moins d’être Crésus ou apparenté, il y a fort à parier que cet apprentissage doive se faire sur un temps limité, en parallèle d’une activité nécessaire pour subvenir à vos besoins. Par conséquent, vous n’avez pas 8h par jour à consacrer à cet apprentissage mais 2, 3, 4 selon votre capacité psychique et physique à apprendre. Et apprendre seul, c’est un défi en terme de temps passé. Il faut lire, analyser, croiser les informations, déchiffrer parfois, et enfin mémoriser, toujours. On peut aussi choisir de chercher des formations à l’étranger, à distance évidemment. Cela implique parfois de devoir faire un tri, d’essayer, d’être déçu par la pertinence du contenu et donc de revenir au point de départ car l’issu n’est pas à la hauteur des attentes que vous vous fixez quant au service que vous souhaitez proposer in fine.

Enfin, vous n’en finirez jamais d’apprendre, en particulier dans un secteur scientifique où il faut tenir la cadence, s’informer des dernières avancées, les analyser, croiser les informations, déchiffrer parfois, et enfin mémoriser, toujours. C’est donc un apprentissage constant qui prend du temps.

Et le temps c’est…

De l’argent

Plus que de l’argent, c’est de l’investissement. Nous avons vu l’investissement personnel matérialisé sous la forme des apprentissages et du temps passé, voyons maintenant l’investissement financier nécessaire pour proposer un service à la hauteur de vos attentes. Revenons d’abord sur l’investissement dans les formations. Dans le meilleur des cas, vous en trouverez qui vaudront l’investissement, elles seront donc « rentables ». Dans la plupart des cas, vous paierez l’espoir d’avoir un contenu de qualité qui ne le sera pas. Vous investirez également dans des ouvrages scientifiques de référence, rarement abordables, qui seront des supports dont ne vous pourrez de toute façon pas vous passer pour proposer un service juste. Il est probable que ces investissement doivent perdurer dans le temps au fil des nouvelles éditions et parutions.

Enfin, l’investissement technique, la mise en place de la plateforme, en l’occurrence le site internet qui sera votre « boutique », votre « cabinet » ou qu’importe. S’il est vrai que de nos jours il est facile de créer un site pour presque rien, c’est une autre histoire lorsqu’il s’agit de proposer un service sécurisé, fiable, offrant des fonctionnalités intéressantes à vos clients. Si comme moi vous avez la chance d’avoir les connaissances nécessaires à sa mise en œuvre, cela n’enlève pas tout l’investissement parallèle à son bon fonctionnement : les abonnements aux certificats de sécurité maximales pour le commerce en ligne, les achats de fonctionnalités, leurs mises à jour, un hébergement professionnel et sécurisé… Un site internet coûte certes moins cher qu’une boutique physique, mais c’est un investissement financier non négligeable.

En pratique

Enfin, vous avez décidé de passer commande pour avoir une ration personnalisée pour votre animal. Une fois votre fiche envoyée, vous attendez impatiemment (et légitimement) votre recette. Pendant ce temps, une fois la fiche reçue, il faut l’analyser. Comprendre quels sont les points qui devront prêter à une attention particulière lors de la formulation. Réfléchir aux moyens à mettre en œuvre afin de répondre aux attentes du propriétaire tout en subvenant aux besoins de l’animal, ce qui en fonction des contraintes respectives peut prendre beaucoup de temps. Il convient ensuite de formuler la ration, l’ajuster, vérifier les paramètres importants, la concordance entre les besoins de l’animal et les recommandations nutritionnelles. Rédiger la fiche de la ration, en étant suffisamment explicite pour assurer la meilleure observance possible de la recette. Rédiger et mettre régulièrement à jour les documents joints aux recettes. Faire une veille sur les compléments utilisables au meilleur prix, car vous avez conscience que le budget conditionne souvent la mise en œuvre pratique de telles rations.

Parallèlement, vous répondez aux mails, aux appels, aux sollicitations, aux inquiétudes et aux demandes de renseignements avant, pendant et après la formulation. Vous ajustez, vous recommencez et vous essayez de répondre au mieux à chacun.

En conclusion

Fondamentalement, vous adorez ça. Vous êtes passionnée. Vous faites ce dont vous avez toujours rêvé. Devrions-nous continuer de croire que les métiers faits avec passion ne devraient pas se rémunérer à leur juste prix ? Devrions-nous continuer de penser que parce-que certains ont le temps et les moyens de proposer des solutions bénévoles (toutes solutions et tous domaines confondus), un service de qualité rémunéré ne devrait pas exister ?

Devrions nous interdire les garages auto parce-que notre oncle a toujours réparé des voitures tout seul et en fait profiter son entourage ? Devrions-nous interdire les photographes professionnels parce-que chacun peut acheter un appareil photo à la fnac ? Devrions-nous interdire aux graphistes d’exercer parce-que Canva propose « la même chose » gratuitement ?

Ou devrions-nous nous tourner vers les solutions qui répondent à nos attentes individuelles, en conscience de ce qu’elles nous apportent comme sécurité, accompagnement et sérénité ?

Inscrivez-vous pour recevoir nos informations et promotions !

Inscrivez-vous pour recevoir nos informations et promotions !

Promis, nous ne spammons pas ! Nos emails serviront à vous faire part d'infos importantes sur la Cantine, d'infos nutrition, ou pour vous informer de promotions en cours, rien de plus !

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte !