Voilà une question qui divise autant qu’elle passionne puisqu’elle touche à un sujet tendance qui prend de plus en plus d’ampleur : nourrir son animal naturellement et sainement. Mais quelle est la meilleure option entre le BARF et la ration ménagère ? Y-a-t-il un choix meilleur que l’autre ? Sont-ils adaptés à tous les chiens et à tous les maîtres ? On vous dit tout !

Le BARF

Le BARF, acronyme signifiant « Biologically Apropriate Raw Food » est initialement un appel au retour à la nature. Il s’agit de distribuer des aliments crus, sans ajouts, pour se rapprocher au plus près de l’alimentation originelle du chien et s’éloigner le plus possible des croquettes et des aliments industriels. Si l’idée est séduisante sur le papier, en pratique, si le BARF est mal réalisé, il peut conduire à des carences et des problèmes de poids en raison d’un apport énergétique supérieur ou inférieur au besoin du chien. Il est malgré tout possible de formuler un BARF équilibré, fondé sur des recommandations nutritionnelles précises. C’est l’objet du PMR+ (Prey Model Raw +) qui reprend les grandes idées du BARF, en les ajustant pour rendre le tout équilibré !

Pour qu’un BARF soit équilibré, il doit comporter de la viande musculaire, des os charnus, du poisson, des fruits de mer, des végétaux, un peu de féculents, de l’huile végétale et quelques compléments.

Ses forces

La précision. Le BARF, s’il est équilibré, est une opportunité incroyable de mettre la micronutrition à la portée du monde vétérinaire. Chaque nutriment peut alors être ajusté individuellement pour satisfaire au mieux les besoins du chien ou du chat selon ses particularités, son mode de vie ou son âge.

Ses faiblesses

La mise en œuvre. La diversité des aliments rend la tâche un peu plus compliquée que la ration ménagère. Là où la RM se positionne sur son aspect pratique, c’est là que le bas blesse pour le BARF. Il est souvent nécessaire d’avoir plusieurs sources d’approvisionnement à la fois pour les aliments ou les compléments. Bien qu’avec la pratique l’organisation se simplifie, il reste souvent réservé aux plus motivés d’entre nous.

La Ration Ménagère

La ration ménagère était autrefois conseillée selon le modèle 1/3 de viande, 1/3 de légumes, 1/3 de féculents. Heureusement, les choses ont changé, et ces méthodes déséquilibrées ont (presque) disparues, entachant malgré tout l’image de ce mode d’alimentation qui souffre encore des clichés du passé. Lorsqu’on parle ration ménagère, on imagine un peu de viande bouillie avec beaucoup de féculents et de légumes.

Kaamelott Karadoc GIF - Kaamelott Karadoc DuPasséFaisonsTableEnMarbre GIFs

Et oui, la ration ménagère a su se refaire une beauté et n’est plus aussi old school que les vestiges de l’histoire voudraient bien nous le laisser entendre.

Une ration ménagère se compose de viande ou de poisson (blanc de préférence afin d’éviter les excès de vitamine D), d’un légume, d’un féculent qui reste néanmoins optionnel selon les cas, d’une huile et d’un CMV (complément minéral vitaminé). Les aliments peuvent être distribués crus (à l’exception des féculents) si la qualité sanitaire de ces derniers le permet, de la même façon qu’au BARF.

Ses forces

Sa simplicité. La ration ménagère, c’est une ration équilibrée facile à mettre en place. Pas besoin de courir les magasins pour trouver tous les ingrédients nécessaires, ni harceler les bouchers du département parce qu’il vous manque un abat pour votre recette. Cette simplicité n’est possible que pour une seule raison : le CMV. C’est lui le garant de votre tranquilité. Sans CMV, c’est possible, c’est très bien, mais c’est plus complexe.

Ses faiblesses

Son manque de fantaisie. Comme nous l’avons vu, pour qu’une ration ménagère soit équilibrée, il est nécessaire d’y inclure un complément minéral vitaminé. Cependant, puisqu’il apportera des vitamines et minéraux en quantité suffisante pour équilibrer une ration simple, vous ne pourrez pas utiliser tous les ingrédients que vous souhaitez, sous peine de créer des excès dans certains nutriments, comme par exemple la vitamine D et les poissons gras, la vitamine A et le foie…

Alors comment choisir ?

Tout d’abord en comprenant qu’il n’y a pas de mieux ou de moins bien. Dans le cadre d’une alimentation dite naturelle, le BARF et la Ration Ménagère se positionnent dans le haut du classement. Ceci étant posé, lorsqu’à Noel vous avez le choix entre du caviar et une omelette aux truffes, votre choix sera guidé par votre goût et vos convictions, pas selon l’excellence des produits puisqu’il s’agit déjà de deux produits d’exception et vous le savez.

Ainsi, c’est une concertation entre vous et votre chien ou votre chat qui mènera jusqu’au choix final. Médor est difficile ? La ration ménagère sera peut-être une meilleure option afin d’éviter les crises de nerfs s’il trie son assiette à 10 ingrédients ! Vous aimez cuisiner et êtes prêts à y passer du temps ? Le BARF vous procurera une satisfaction que vous n’auriez jamais soupçonné auparavant !

Le BARF et la Ration ménagère sont deux alternatives saines et naturelles à l’alimentation industrielle que vous souhaitez mettre de côté. A votre binôme de choisir le menu idéal !

Kaamelott Karadoc GIF - Kaamelott Karadoc Sujet GIFs

Inscrivez-vous pour recevoir nos informations et promotions !

Inscrivez-vous pour recevoir nos informations et promotions !

Promis, nous ne spammons pas ! Nos emails serviront à vous faire part d'infos importantes sur la Cantine, d'infos nutrition, ou pour vous informer de promotions en cours, rien de plus !

Merci ! Votre inscription a bien été prise en compte !